Le Louvre ouvre ses portes à Delacroix

Le Louvre a décidé de consacrer une rétrospective d’exception à l’un des chefs de la peinture romantique française, Eugène Delacroix.

Une exposition rare

Si tout le monde connait l’œuvre la plus célèbre d’Eugène Delacroix, « La liberté guidant le peuple », peinte en 1930, rares sont ceux qui peuvent parler de « l’artiste ou citer une autre de ses créations.

Du 29 mars au 23 juillet, le Musée du Louvre a choisi de consacrer, en partenariat avec le Metropolitan Museum of Arts, une exposition exceptionnelle. Ce sont près de 180 œuvres qui sont ainsi présentées au public, une première depuis l’exposition de 1963 qui commémorait le centenaire de la mort du peintre.

Beaucoup de mystère plane encore sur la vie de Delacroix, et l’exposition va tenter d’apporter des éclaircissements sur ce qui a pu inspirer et dirigeant son action très prolifique, qui s’est déclinée en trois périodes principales.

Apprendre sur l’artiste

Une première partie s’intéressera à la décennie 1822-1832, qui a été placée sous le signe de la conquête et de l’exploration des pouvoirs expressifs du médium pictural, comme l’explique le site du musée. La seconde permettre d’évaluer l’impact de la peinture de grand décor mural sur sa peinture de chevalet. Enfin la dernière partie sera consacrée aux dernières années de l’artiste, difficiles et compliquées à appréhender, et qui se caractérisent par une ouverture au paysage et un nouveau rôle créatif centré sur la mémoire.

En plus de ses œuvres, le visiteur pourra profiter des écrits de Delacroix, de quoi permettre de donner les pistes nécessaires pour le comprendre, et le redécouvrir autrement.

L’exposition sera entourée de plusieurs conférences :

  • « Vous me traitez comme on ne traite que les grands morts »

Conférence-lecture par Sébastien Allard et Côme Fabre, Musée du Louvre. (3 mai à 18 h 30 – Auditorium du Louvre)

  • Delacroix, jeune homme des Lumières ?

Conférence-lecture-débat avec Sébastien Allard, Musée du Louvre, et Danièle Cohn, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. (17 mai à 18 h 30 – Auditorium du Louvre)

  • Un carnet du voyage au Maroc de Delacroix : texte et croquis

Conférence-œuvre en scène par Marie-Pierre Salé, Musée du Louvre. (24 mai à 18 h 30 – Auditorium du Louvre)

  • Le discours que Delacroix ne prononça jamais

Fiction littéraire – création originale par Adrien Goetz, de l’Académie des beaux-arts. (31 mai à 18 h 30 – Auditorium du Louvre)

Autant de rendez-vous à ne pas manquer en ce début de printemps !

Laure Vidal
Laure Vidal

Journaliste Web Plutôt portée sur le #lifestyle et les #voyages mais je suis d'autres domaines ponctuellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *