Le minage du Bitcoin bientôt interdit par la Chine

Une rumeur persistante se diffuse depuis hier, sur une éventuelle mesure qui remettrait en cause l’utilisation du Bitcoin et notamment le minage de la crypto-monnaie différents secteurs d’activités.

Plus de 450 activités pourraient être interdites de minage

Selon Reuters, la NDRC ou Commission Nationale pour le Développement et la Réforme de Chine aurait annoncé la création d’une liste d’industries qu’elle souhaite aider ou au contraire, pour lesquelles elle envisage de restreindre ou d’interdire l’extraction de crypto-monnaies.

Cette liste ne date pas d’hier puisque l’organisme a déjà établi une précédente identique en 2011. Mais la NDRC envisage désormais d’élargir cette liste à 450 activités qui devraient progressivement être interdites. La principale raison évoquée étant un non-respect des règlementations en vigueur pour le minage du Bitcoin.

Ces activités seraient donc considérées comme dangereuses pour l’équilibre de la monnaie électronique chinoise et le « mining » est tout particulièrement, gaspillerait les ressources. Pourtant, le pays possède quelques-unes des plus grandes firmes spécialisées en minage de crypto-monnaies comme Bitmain ou Canaan. Elles font également partie des activités qui réalisent les plus forts investissements en Chine.

Encourager, restreindre ou interdire

Dans cette liste, NDRC évoque une différence de traitements. Certains secteurs seront encouragés à utiliser le Bitcoin tandis que d’autres se verront restreints ou voire même interdits de faire du minage de Bitcoin.

Ce n’est pas la première fois que la Chine tente d’affirmer sa position anti-crypto en fermant les échangeurs locaux et en interdisant les ICOs en 2017. Mais les traders chinois ont contourné le ban en payant 4% plus cher. L’activité est lucrative et le marché chinois est en forte demande.

Cette nouvelle rumeur sur l’interdiction du minage en Chine tombe au bon moment pour les traders qui souhaitent une décentralisation du Bitcoin. Mais la NDRC qui est un organisme d’État chargé du contrôle administratif et de la planification de l’économie chinoise n’a fait qu’émettre un souhait qu’elle aimerait soumettre à l’opinion publique. Elle a donc lancé, une consultation publique sur cette liste d’activités, qui s’est ouvertele 8 avril 2019 jusqu’au 7 mai 2019.

Laure Vidal
Laure Vidal

Journaliste Web Plutôt portée sur le #lifestyle et les #voyages mais je suis d'autres domaines ponctuellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *