Pouvoir d’achat : les fonctionnaires perdants ?

Si pour le gouvernement le pouvoir d’achat de chacun va augmenter, du côté des fonctionnaires, on estime que certains vont être particulièrement lésés.

Deux avis opposés

À l’appel de la totalité des fédérations syndicales, une journée de grève des fonctionnaires est prévue aujourd’hui. S’ils ont de nombreuses revendications, cette catégorie de travailleurs se sent surtout abandonnée et obligée de sacrifier son pouvoir d’achat. Qu’en est-il ?

Pour le découvrir, il suffit de suivre la joute entre le gouvernement et les fonctionnaires qui battent à coup de chiffres.

Ainsi, le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, affirme que la rémunération des fonctionnaires augmentera de 4 % cette année. C’est bien plus que l’inflation qui selon l’Insee ne dépassera pas les 1 % en 2017. Les fonctionnaires vont donc bien pouvoir profiter d’une hausse de leur pouvoir d’achat. Cependant, ces 4 % se basent sur plusieurs critères qu’il convient de détailler : la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières dont l’application commence cette année, les promotions individuelles et l’avancement des fonctionnaires au titre de l’ancienneté. Effectivement, lorsque l’on ajoute ces différents principes, on peut affirmer que le pouvoir d’achat est bien impacté de façon positive.

Cependant, les syndicats ne voient pas les choses de la même façon et considèrent que le gouvernement cherche à noyer le poisson. Ils estiment que l’élément de base de la rémunération doit être le point d’indice. Celui-ci concerne tous ces travailleurs, contrairement aux promotions et à l’avancement.

Qui a raison ?

Pour Denis Turbet Delof, du syndicat Solidaires Fonction Publique : « Quand vous mettez tout ça mélangé, vous noyez le poisson, parce qu’on vous dit que votre pouvoir d’achat augmente, oui, globalement, mais pas pour tout le monde, et des agents pour une année donnée n’obtiennent absolument rien. » Les discussions ne sont pas près de s’arranger puisque la hausse de la CSG vient encore enfoncer le clou pour la majorité des fonctionnaires. Si le gouvernement a expliqué que cette dernière serait compensée, aucun détail n’est pour l’heure connu.

Du côté du privé, les choses sont différentes puisque les augmentations individuelles et autres promotions permettent de récompenser l’implication du salarié, et non de faire face à la hausse des prix. Celle-ci se fait par les augmentations générales.

La journée s’annonce particulièrement mouvementée dans toute la France.

 

Laure Vidal
Laure Vidal

Journaliste Web Plutôt portée sur le #lifestyle et les #voyages mais je suis d'autres domaines ponctuellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *