La start-up EyeLights lève 2,5 millions d’euros !

La start-up toulousaine EyeLights spécialisée entre autres dans la réalité augmentée vient d’effectuer une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. Elle a récemment adapté une technologie utilisée dans l’aviation de chasse au monde de la moto.

Une idée qui repose sur la réalité augmentée

L’objectif d’Eyelights ? Intégrer le marché automobile. La jeune pousse a imaginé un module qui transforme la visière du casque moto en un écran sur lequel s’affiche le GPS et les autres informations nécessaires à la conduite. De quoi convaincre de sérieux clients.

Grâce à cette technologie, plus besoin de smartphone ou d’écran d’informations dans les voitures. C’est sur le pare-brise ou directement dans la visière du casque que l’on peut puiser toutes les infos dont on a besoin pendant la conduite. Bien sûr on y retrouve des informations essentielles, comme la vitesse et le GPS, mais aussi d’autres plus techniques, et ce sans que le conducteur n’ait besoin de quitter la route des yeux.

C’est avec la réalité augmentée qu’EyeLights fonctionne et c’est ce qui a séduit Breega Capital et le fonds Ambition Amorçage Angels (F3A), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, lors d’une récente levée de fonds.

Comme l’explique Romain Duflot, l’un des deux ingénieurs à l’origine de l’entreprise, « Le GPS sur le guidon de la moto est une énorme source de distraction. Le smartphone est indispensable à la conduite, mais son usage n’est pas adapté à la mobilité. Il fallait proposer une nouvelle expérience de pilotage basée sur le sens qu’on utilise le plus, la vision, en transformant d’autres interfaces, comme la visière du casque, en écrans ». Et de poursuivre : « On a démonté et reconstruit toute la solution, en co-construction avec des motards, en gardant en tête qu’on voulait une technologie intuitive, non intrusive et abordable financièrement ».

Un marché à gagner

Le résultat est donc un module que l’on peut fixer au casque d’une moto et qui projette les informations en temps réel grâce à une connexion Bluetooth avec le smartphone.

Le marché de la moto est grand, 35 millions de motards rien qu’en Europe, et les concurrents déjà présents (les géants du Net [dont Google, Uber, Nvidia] et de nombreux constructeurs automobiles [dont Jaguar, Honda, PSA Peugeot Citroën…] travaillent ou ont déjà présenté des prototypes de GPS en réalité augmentée), mais cela ne décourage pas la start-up qui compte bien imposer sa technologie !

Laure Vidal
Laure Vidal

Journaliste Web Plutôt portée sur le #lifestyle et les #voyages mais je suis d'autres domaines ponctuellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *