Parcoursup, ton univers impitoyable…

La phase d’admission est désormais ouverte et l’heure est aux résultats pour les futurs bacheliers. Si les propositions d’admission pointent le bout de leur nez chez certains, le compteur de vœux reste nul chez d’autres. Aux portes de l’Enseignement Supérieur, nombre d’étudiants se retrouvent fort dépourvus.

Les lycéens commençaient à se préparer aux épreuves du baccalauréat et osaient même idéaliser leur vie étudiante. Leurs professeurs et proches avisés les avaient pourtant alertés sur le fait que cette année, l’admission post-bac aurait une certaine couleur, celle de l’incertitude. Partagés entre un sentiment d’appréhension et l’espoir de voir leurs vœux exaucés, les lycéens avaient l’audace d’y croire.

22 janvier, 18h. Les lycéens ont tous répondu présents au rendez-vous le plus attendu de l’année. Enfin, presque tous. Car si, selon une nouvelle étude de Diplomeo , 98% des élèves de terminale n’ont pas hésité à fréquenter Parcoursup entre le 22 mai au soir et le 23 mai au matin, 2% ont tout de même résisté à l’appel de la plateforme, 44% d’entre eux envisageant une formation hors Parcoursup (car oui, il en existe).

Revenons à nos moutons, ou à ces jeunes ayant, par la force des choses, rejoint sur la plateforme, le troupeau des futurs étudiants hypothétiques. Quelles propositions les terminales ont-ils reçues ?

Toujours selon le sondage de Diplomeo, 61% des élèves de terminale ont reçu au moins un « oui » de la part d’une formation faisant partie de leurs vœux inscrits sur Parcoursup. Si plus de la moitié des jeunes candidats à l’Enseignement supérieur ont donc vu un de leur choix validé, qu’en est-il des autres ? Triste constat : 28%, soit près d’un tiers des lycées interrogés par le site d’orientation sont en attente pour tous leurs vœux et 4% ont essuyé des refus pour l’ensemble des formations qu’ils convoitaient. Et si la nouvelle est difficile à avaler, 14% de ces jeunes n’ayant pas eu de proposition d’admission se refusent d’attendre septembre pour en recevoir une…

Ce n’est certes pas le moment pour ces futurs bacheliers de baisser les bras, mais l’étude de Diplomeo nous révèle une inquiétude certaine et un manque de confiance généralisé chez les lycéens vis-à-vis de la plateforme Parcoursup. Bien que 70% des utilisateurs interrogés trouvent la plateforme compréhensible, 52% la jugent discriminatoire et 60% estiment qu’elle les perturbe en cette période de révision de bac. Le système d’admission post-bac a toutefois, cette année, anticipé cette phase de stress intense : Parcoursup se mettra en pause lors de la période du bac.

Désormais, les élèves de terminale ont 7 jours pour valider leurs propositions, afin de permettre à d’autres camarades de remonter sur leur liste d’attente. Cette semaine s’annonce longue pour les locataires des listes d’attente et d’une rapidité déroutante pour les plus chanceux ayant le luxe d’avoir trop le choix…

 

La Rédaction
La Rédaction

La rédaction de TopActu.fr Actus, dossiers, critiques et analyses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *