Entrepreneurs et micro-crédit : un tremplin pour un grand nombre

Le micro-crédit s’adresse aux particuliers comme aux professionnels. Il permet aux personnes en situation de fragilité financière et exclus du circuit traditionnel des établissements bancaires ou disposant de faibles revenus d’accéder à une offre de crédit.

Avoir recours au micro-crédit professionnel permet aux porteurs de projet de création d’entreprise ou aux candidats repreneurs disposant de ressources limitées de financer leur projet professionnel. Le micro-crédit est alors considéré comme un outil de développement économique et social, s’adressant spécifiquement aux demandeurs d’emploi comme aux personnes en situation de précarité financière. Le montant du micro-crédit peut s’élever jusqu’à 10 000 euros et son remboursement peut s’étaler sur une durée allant de 6 à 48 mois.

Les conditions d’obtention d’un micro-crédit

Le micro-crédit professionnel permet de bénéficier d’un prêt de faible montant sous réserve des conditions suivantes :

  • L’entreprise doit être en cours de création ou doit avoir moins de 5 ans d’existence,
  • La demande de crédit doit avoir initialement été rejetée par un organisme bancaire issu du système classique,
  • La demande de prêt ne peut excéder 10 000 €, et
  • Une personne doit se porter garant à hauteur de 50 % du montant du micro-crédit.

Les sommes obtenues grâce au micro-crédit peuvent indifféremment être utilisées pour financer :

  • L’achat de matériel,
  • L’acquisition de stocks, ou
  • La constitution de la trésorerie de l’entreprise.

Les organismes qui délivrent des micro-crédits professionnels

Plusieurs organismes en France sont habilités à délivrer des micro-crédits professionnels. Celui considéré comme la référence est l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique).

Le dépôt d’un dossier auprès de l’Adie implique de se rendre auprès de l’une des 180 agences pour effectuer sa demande de financement et disposer des pièces justificatives suivantes :

  • Une pièce d’identité,
  • Un justificatif de revenus
  • Les 3 derniers relevés de comptes bancaires personnels et professionnels si l’entrepreneur est déjà en activité

L’étude du dossier s’effectue dans un délai de 10 jours. Après acceptation du dossier, les fonds sont disponibles dans un délai de 48 heures.

L’Adie finance aussi bien les projets de création ou de reprise d’entreprises émanant de travailleurs indépendants, de micro-entrepreneurs, de salariés en recherche d’emploi, d’allocataires de minima sociaux, de retraités ou encore d’étudiants.

Mode de fonctionnement de l’Adie

Le taux d’intérêt pratiqué est fixe et s’établit à 7,45 %. Il est possible de différer le 1er remboursement de 3 mois maximum. Il est demandé 5 % du montant du crédit pour participer au fonctionnement de l’Adie et permettre le financement d’autres projets.

D’autres organismes peuvent financer les porteurs de projets et octroyer des prêts de faibles montants dans des délais très rapides – Source : gotoinvest.com/micro-credit-express/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.